News

Première mondiale de Grand Cru au Devour Food Film Fest!

La première mondiale de Grand Cru, un long métrage > plus d'info

Apprendre à nager reçoit un Mention spécial du jury au Festival Présence autochtone

Nous sommes ravi d'annoncer que Apprendre > plus d'info

Apprendre à nager réçoit un Prix spécial du jury au LAAPFF

Apprendre à nager, un film d'Ashley Duong, > plus d'info

Première mondiale d’Apprendre à nager à Los Angeles

Nous sommes ravis d'annoncer la première mondiale du documentaire > plus d'info

Papa est là projection à la Su-Père Conférence

Organisé par le Regroupement pour la Valorisation de la Paternité (RVP), la > plus d'info

Deux nominations pour Le rêve d’Okpik!

Deux nominations pour Le rêve d'Okpik! Le rêve d'Okpik est nominée pour > plus d'info

Le rêve d’Okpik primé à Présence autochtone

Le rêve d'Okpik s'est mérité le premier prix Rigoberta-Menchu au > plus d'info

Le rêve d’Okpik sera présenté au Festival présence autochtone

Nous avons le plaisir d'annoncer que Le rêve > plus d'info

Papa est là première diffusion sur les ondes de TV5 le 17 juin

Les Productions Catbird, en collaboration avec Enfant-Retour Québec et > plus d'info

Le rêve d’Okpik primé à Présence autochtone

Le rêve d'Okpik s'est mérité le premier prix Rigoberta-Menchu au 25e Festival Présence autochtone au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée le lundi 3 août à Montréal.

Créé en l'honneur de la militante des droits humains guatémaltèque, ce prix récompense des œuvres avec un message social et communautaire.

Notes du jury sur le film : 

Un homme frappé d’une incapacité physique réussit à devenir un champion de course de traîneau d’attelage et un éleveur qui contribue à la réintroduction du chien d’attelage chez les Inuit; voilà un tour de force qui prend figure d’allégorie dans un film qui exalte les vertus ancestrales d’endurance et de courage qui auront permis aux humains d’épouser les paysages les plus austères et d’y développer des cultures uniques. Le jury du festival Présence autochtone 2015 accorde donc le grand prix Rigoberta Menchu à une œuvre harnachée à l’espoir qui, dans un généreux mouvement, porte nos regards vers de vastes horizons de renouveau, Le rêve d’Okpik de Laura Rietveld.